Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2014

La Fête de la Bretagne, c'est Samedi !

La fête de la Saint-Yves célèbre la Bretagne. Le 14e regroupe le plus grand nombre de Bretons installés historiquement à Montparnasse, et c’est donc naturellement que la Saint-Yves se fête chez nous ! Elle a lieu toute cette semaine, jusqu’au 17 mai pour le bouquet final. Elle est organisée par la Mission Bretonne (Ti ar Vretoned), avec le soutien de la Région Bretagne et de la Mairie du 14ème.

Programme complet sur : http://www.missionbretonne.org/fr/syge2014/

 

 

10H45 – 11h30 : défilé de cercles celtiques et bagadou de Paris et d’île de France

Départ de rue Daguerre – arrivée devant le parvis de la Mairie

 

11h30 – 12h00 : Danse des Mille

Cortège dansé partant du parvis de la Mairie jusqu’à la place Jacques Demy

 

12h00 – 18h30 :

·          Spectacle de danse et musique, concert et fest-deiz

·         Concours de sonneurs

Devant la mairie + place Jacques Demy  

 

18h-Minuit – Venez guincher au Fest-noz de la Saint-Yves avec le groupe Skolvan !

Novice ou expérimenté, chacun trouve facilement sa place dans la ronde des danses.

Le fest-noz porte en lui cette mixité sociale et intergénérationnelle faite de convivialité et de rencontres, qui date d'une époque où la Bretagne était encore rurale.

Lieu : Salle des fêtes de la Mairie 14e arrondissement – Rue Castagnou

Ouverture des portes dès 17h30

PAF : 8€ en prévente à la Mission Bretonne / 10€ sur place.

Bar et crêpes.

31/03/2014

Résultats des élections municipales dans le 14e

La liste de Carine Petit  a été élue avec 53% des voix dans le 14e arrondissement, permettant de conserver la ville de Paris sous la gestion socialiste.

L'annonce des résultats a été accueilli à la mairie du 14e sous les applaudissements des militants de gauche et les cris de "Paris est à nous", qui s'ensuivirent du chant de L'Internationale par le maire actuel, Pascal Cherki. Celle qui devrait être désignée comme le nouveau maire du 14e, Carine Petit, a quant à elle prononcé un court discours pour remercier l'ensemble de ses militants pour le travail effectué durant cette campagne.  

Les résultats montrent cependant une très nette érosion du nombre de voix de la liste de gauche en comparaison avec l'élection présidentielle puisque dans chaque bureau de vote -l 'arrondissement en compte 56- environ 250 voix manquent à la liste socialiste par rapport au 2eme tours de l'élection présidentielle. La liste menée par Nathalie Kosciusko-Morizet signe de plus le meilleur score de la liste d'union du centre cet de la droite depuis 1995.

Capture d’écran 2014-03-31 à 21.45.19.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon les bureaux de vote du 14e arrondissement, le vote a été majoritaire pour la liste de gauche (43)  ou celle du centre et de la droite (13)

cartographie vote muncipales 2014 paris14.jpg

27/03/2014

Un certain humour...

C’est une de ces pépites qui jalonnent les campagnes électorales que le journal Le Parisien a découvert la semaine dernière. Une petite vidéo joue dans la parodie autour du logement social d’une des candidates du 14e, Carine Petit.  On y voit un groupe de personnes mimer le dévoilement d’une plaque qu’on jugerait réelle devant le groupe d’immeuble que celle ci habita. L’élue du 14e avait effectivement obtenu, avant la mise en place des fameuses commissions de transparence pour l’attribution de logement sociaux, un logement de la RIVP dans lequel elle habita jusqu’en 2012, année où les candidatures internes au parti socialiste devait se décider. La voix qui accompagne la vidéo annonce la couleur : «Ici vécut Carine Petit, candidate à la mairie du XIVe, de 2001 à 2012, attributaire d’un logement social. Elle l’occupa durant l’intégralité de ses deux mandats d’adjointe au maire du XIVe et ne le quitta que pour se porter candidate au poste de maire». 

En 2005 déjà, un élu de la majorité municipale n’avait pas hésité à dénoncer dans un reportage sur une grande chaîne de télévision l’attribution d’un logement social à une élue sans donner le nom. Le secret de polichinelle ne dura pas longtemps puisque la candidate elle même a justifié son obtention de logement social par les revenus qu’elle avait alors et qui la plaçait dans les 70% de parisiens qui rentrent dans les critères pour l’attribution d’un logement social. D’ailleurs, les 69,98% rentrant dans ces critères et ne voyant pas aboutir leurs procédures auront apprécié.     

 

26/03/2014

Nombreuses radiations des listes électorales dans le 14e

Grosse déception dimanche dernier pour de nombreux habitants du 14e. Munis de leur carte d’électeur, nombreux ont été ceux qui ont découvert devant l’urne et le cahier d’émargement qu’ils avaient été purement et simplement radiés. Si la radiation est justifiée pour ceux ayant déménagé hors de Paris, voire même d’un arrondissement à l’autre, la situation a atteint des proportions alarmantes puisque la plupart des radiés n’avaient pas changé d’adresses depuis des années, certains mêmes depuis 50 ans. 

Le 14e semble avoir été le plus touché des arrondissements parisiens par le nombre de radiations puisque près de 15000 radiations auraient eu lieu. Sur ces 15000 radiations, plus de 5000 auraient été réinscrits auquel il faut rajouter environ 1000 nouveaux électeurs depuis 2012, année de référence en nombre d’électeurs. Notre arrondissement est ainsi passé d’environ 80 000 électeurs à 71 000 désormais.

Des problèmes d’adresses ?

Les raisons des 10 000 radiations dans l’arrondissement semblent très diverses, avec dans de nombreux cas les changements d’adresses postales : c’est ainsi qu’un ensemble d’immeubles a vu une des ses entrées, située sur une autre rue, être prise comme référence pour le courrier et a conduit la plupart des habitants à être radiés. Parfois même le changement de hall de l’immeuble aura suffit à ne pas faire aboutir la carte d’électeur qui, une fois de retour en mairie, conduit à la radiation.

Voter quand même

 

Malgré cette radiation il restait possible, sous condition d’apporter un justificatif de domicile, de se réinscrire immédiatement pour voter le jour même pour le 1er tour des élections municipales. Pour cela seule solution: aller au tribunal d’Instance situé à la mairie annexe du 14e, ouvert exceptionnellement dimanche dernier comme dimanche prochain. Victime du nombre de demandeurs, certains électeurs auront dû patienter pendant 6 heures pour pouvoir voter. Pour les autres, il reste possible de s’inscrire toute la semaine en procédure d’urgence au tribunal d’instance puisqu’une commission devra siéger dimanche prochain.

 

+ d'infos : l'évolution du nombre d'électeurs dans le 14e depuis 2000 

25/03/2014

Dernière ligne droite avant le 2e tour

 

Après les réunions de campagne tenues la semaine dernière d'un coté ou de l'autre dans le cadre des élections municipales, la candidate Nathalie Kosciuko-Morizet organise une nouvelle grande réunion pour le 14e au gymnase Mouchotte.

invit_Mouchotte.jpg

Le premier meeting avait réuni près de 600 personnes au gymnase Rosa Parks 

18/03/2014

Vers un renouveau pour les centres commerciaux du 14e

Situés au nord de l’arrondissement, les 2 centres commerciaux de Montparnasse et de la Gaité souffrent tous deux de l’évolution récente des modes de consommation où Internet joue désormais les trouble-fêtes. Cette évolution est d’autant plus accentuée que seules quelques rénovations partielles ont été effectuées depuis la construction de chacun de ces centres. Facteur encore aggravant, leur architecture basée sur des concepts de grandes dalles en font des lieux peu accueillant et sont d’autant plus boudés par les consommateurs.
 
Alors que ce quartier jouit d’atouts exceptionnels par son positionnement au sein d’un nœud ferroviaire, ces centres commerciaux voient leurs activités décliner. En projetant la transformation opérée sur Beaugrenelle (15e), encore il y a peu moribond et désormais redynamisé par un positionnement plus premium, on peut imaginer l’opportunité exceptionnelle pour donner une cohérence architecturale à ces ensembles ainsi que pour ressouder tout un quartier. Fort heureusement, conscient de ces enjeux, les propriétaires des Centres commerciaux Tour Maine Montparnasse et de Gaité ont mis à l’étude de vastes chantiers afin de redynamiser leurs ensembles.
 
Avec ses 3,3 millions de visiteurs annuels et ses 14000m2 , le centre commercial Gaité souffre le plus de ce désamour. Le propriétaire du centre commercial, Unibail-Rodamco, envisage une refonte complète de son centre commercial tout en augmentant la surface commerciale, et la création de m2 supplémentaires pour y produire des logements. Une étude a été faite par ce bailleur institutionnel en ce sens auprès du cabinet MVRDV pour améliorer la visibilité du centre commercial et créer environ 5500 m2 de logements soit une centaine de logements. Le lancement de ce projet devait être réalisé dès cette année avec les nécessaires réflexions sur l’articulation des déplacements autour de ce projet.
 
De même, les 300 copropriétaires de l’Ensemble Immobilier de la Tour Montparnasse ( EITMM) pourraient être amenés à réaliser le même effort. Dans ce cas en revanche, la problématique reste d’un autre niveau étant donné le nombre de copropriétaires (là aussi des investisseurs institutionnels) et surtout les divergences persistantes entre eux. Ce dossier ne devrait pas avancer avant plusieurs années, rendant plus difficile l’indispensable modernisation de ce centre, du parvis de la Gare et de la place Place Raoul-Dautry située à cheval sur les 3 arrondissements 14e, 15e et 6e..

Capture d’écran 2014-03-18 à 22.29.01.png

étude du projet Gaité par le cabinet MVRDV
 

16/03/2014

Meetings de campagne dans le 14e

Le premier tour des élections municipales s'approchant, les 2 grandes réunions publiques dans le 14eme auront lieu cette semaine. Ces meetings se dérouleront tous les 2 au gymnase Rosa Parks, situé dans la ZAC Didot. ( accessible via la rue Sainte Léonie, par la place Moro-Giafferi ou encore par la rue du Château Ouvrier)

La candidate socialiste Carine Petit tiendra son meeting Mardi soir tandis que la candidate de la droite et du centre Nathalie Kosciusko-Morizet tiendra le sien jeudi 20 mars.

 

Capture d’écran 2014-03-18 à 23.23.55.png

Capture d’écran 2014-03-18 à 23.15.12.png

 

 

14/03/2014

Avenue du Général Leclerc: des projets plutôt que des promesses ?

Principal axe d’entrée dans Paris depuis le Sud de la capitale, l’avenue de Général Leclerc pose un réel problème pour notre arrondissement tant en terme de difficultés de circulation, de sécurisation des piétons et de source de pollution. Les capteurs d’Airparif situés sur la place d’Alésia ne font d’ailleurs pas mentir ce constat puisqu’ils démontrent depuis plus de 15 ans le niveau maximum à Paris de pollution détectée par des stations de mesures.

Le 14ème ne mériterait il pas mieux que cette autoroute urbaine bruyante, irrespirable et  régulièrement  encombrée ? Avec un traffic de véhicules oscillant entre 1200 et 2700 véhicules par heures, aucune modification n’a été apportée depuis des années à cet axe. Sous l’autorité partielle de la préfecture, les réaménagements de cette avenue n’ont en effet jamais achoppé alors que la ville dispose pourtant d’une certaine marge de manœuvre, en respectant des ratios entre voirie et trottoirs imposés par la préfecture. 

Aujourd’hui, réaménager l’avenue du général Leclerc est dans tous les programmes électoraux des candidats à la mairie du 14e… C’était d’ailleurs déjà le cas en 2001 puis en 2008 et notamment dans le programme de la municipalité sortante! Pourtant rien n’a changé: 13 ans après, retour à la case départ. Sera t’il possible de faciliter et sécuriser la traversée des piétons? Pourra t’on enfin disposer d’une place digne de ce nom et non pas laisser suffoquer ces malheureux palmiers, dont la couleur témoigne de la concentration en particules dans l’air ?

 

Du coté de la candidate socialiste Carine Petit, le programme ( accéder ici ) annonce le réaménagement de l’avenue dans les termes identiques à ceux de 2008…  

Pour la candidate de la droite et du centre Nathalie Kosciusko-Morizet, (projet pour le 14e ici )  la problématique de l’avenue du général Leclerc figure comme l’un de ses grands projets pour le 14e, avec un réaménagement global depuis Denfert jusqu’à la porte d’Orléans, en réduisant le nombre de voie sur la partie entre Alésia et la Porte d’Orléans. L’utilisation de technologie innovantes pour la gestion des flux sera mise en place pour s’adapter en permanence au flux de circulation. Outre une plus grande végétalisation de cette avenue, les circulations piétonne et 2-roues seront retravaillées pour sécuriser les traversées et rendre la ville plus agréable.

avenue général Leclerc Paris 14

03/03/2014

Concert à la Cité Internationale Universitaire: MANHATTAN RHAPSODY

Parmi la très riche programmation qu'offre la Cité Internationale Universitaire (voir http://www.ciup.fr/citescope/ ), la Fondation des Etats-Unis organise un concert et projection autour de “Manhattan Rhapsody”, oeuvre pour et par saxophone, orchestré par Jean-Michel GOURY, professeur au Conservatoire de Boulogne-Billancourt, avec son ensemble de saxophone.

Ce concert gratuit aura lieu le lundi 10 mars. 

Avec la participation des étudiants américains du Conservatoire de Boulogne-Billancourt, artistes résidents à la Fondation des Etats-Unis : Don-Paul KAHLJacob KOPCIENSKI et Noa MICK.

19h: Première diffusion : Les accords secrets du capitaine Nemo, réalisation Nelson CASTRO.

20H15: Diffusion du film du ballet La petite danseuse de Degas (début du 2ème acte) de Denis LEVAILLANT. Orchestre de l’Opéra national de Paris sous la direction de Koen KESSELS. Soliste (sax ténor) : JM GOURY.

Capture d’écran 2014-03-03 à 21.52.56.png

25/02/2014

Spécial Municipales: les projets pour St Vincent de Paul

Sur invitation d'une association de riverains du site de St Vincent de Paul, les 3 principaux candidats aux élections dans le 14e étaient appelés à présenter leur ambition pour l'ancien site de l'Hôpital qui s'étend sur 3,4 hectares devant une foule venue nombreuse à l'Ecole Spéciale d'Architecture, bld Raspail. Pendant exactement 10 minutes, celles ci ont pu exposer leurs projets pour le site de l’ancien hôpital avant de répondre aux questions des riverains pendant  25 min chacune. Cette rencontre avec les riverains n’étaient donc pas un débat puisque les candidates ont effectué leur prestation à tour de rôle, sans se croiser. 

stvincentdepaul-candidates.jpg

 
 
Un quartier expérimental pour les verts 
Célia Blauel a présenté le projet d Europe Ecologie les Verts, qui souhaite faire de ce site un éco-quartier autour de logements rentrant dans les concepts d’écologie. Une mixité fonctionnelle est visée, entendre la présence de logements , de services et d’entreprises. Ces dernières se verraient réserver 5000 à 6000 m2 pour peu qu’elles soient axées sur l’écologie, notamment celles visant à développer une agriculture urbaine. D’un point de vue des logements, 60 000 m2 seraient dévolus à de nouveaux habitats : 50% seraient directement affectés au logement social, tandis que les 50% restant seraient destinés à de nouvelles formes d’habitat. Il faut comprendre derrière les termes d' "expérimentations"  des immeubles en habitat coopératif où habitants partagent des espaces de vie, ainsi que pour lutter contre l’envolée des prix de l’immobilier une forme de vente avec un bail à très long terme (baux emphytéotiques identiques aux investisseurs institutionnels, ou plus simplement encore au vieux système féodal de leasehold tel qu’il existe à Londres). De ce fait aucun logement ne sera programmé pour l’accession simple à la propriété ou pour des logements intermédiaires. D’un point de vue de la desserte de ce nouveau quartier, aucune voirie circulée ne sera intégrée dans le site.
Très sensibles sur le principe de concertation, les représentants de l’association ont interrogé la candidate sur les efforts apportés sur la prise en compte des riverains et des autres associations. Célia Blauel a pu affirmer son souhait d’inscrire son projet dans un processus de démocratie participative, ce qui n’a pu être fait jusqu’ici dans le 14e, notamment à Broussais*. Pour sa défense vis à vis de la gestion du sujet de Broussais, elle a convenue d’une "véritable divergence sur le principe de concertation"  avec ses alliés du Parti Socialiste et que le fait d’être "minoritaire dans la majorité municipale" actuelle n’avait pu infléchir le déroulement du dossier de Broussais.
 
Un projet encore à définir pour Carine Petit
La candidate du Parti Socialiste, Carine Petit est ensuite intervenue pour présenter son projet. Convenant d’un réel dysfonctionnement sur la concertation pour Broussais, elle s’engagea à ce que St Vincent de Paul ne connaisse pas le même traitement. De ce fait probablement, le projet est resté relativement vague: malgré la demande des riverains, aucune proportion de logements sociaux et de logements dans le parc privé n’a été donné de façon précise. Ceux ci pourraient être de 1 tiers social, 1 tiers privé et 1 tiers expérimental ou alors moitié – moitié ( social-privé ou bien social – expérimental ). Pourtant la vente en cours du foncier se faisant de l’état vers la ville, et étant donné les dispositions visant à minorer de 30% le prix des terrains en fonction de la constructions de logement social, cette question de proportions est à mener avant la vente et donc avant la concertation promise, ce qui a provoqué quelques mécontentement dans la salle. 
Sur l’aspect de la hauteur des immeubles, aucune hauteur n’est définie dans ce projet mais le PLU (Plan Local d’Urbanisme) est jugé suffisant pour ce nouveau quartier. Celui ci permet des immeubles jusqu’à 31 m, soit au maximum 10 étages. De plus, la présence de l’Observatoire est censé garantir qu’on n’y fera pas n’importe quoi. Sur l’aspect de voirie,  de nouvelles voies permettront de desservir ce nouveau quartier, et l’absence de telles voiries est considéré comme une aberration.  
De façon plus précise, le projet intègrerait de nouveaux services: le quartier verrait la construction d’une école et d’une piscine municipale.
 
Une cité des arts et des sciences déjà très détaillée et précise pour Nathalie Kosciusko-Morizet        
Vint en dernier Nathalie Kosciusko-Morizet pour présenter son projet. Celui ci est basé sur une intégration du site dans la ville en faisant la jonction entre le coté artistique du quartier (Montparnasse, Fondation Cartier pour l’Art Contemporains qui y est accolée, rue Boissonade…) et le coté scientifique (Cochin, les entreprises de biotechnologie de Paris Bio Tech, …). Ainsi une première partie serait affectée à développer et à ancrer la Fondation Cartier dans le  14e qui envisage dans le cas contraire de quitter notre arrondissement pour s’installer ailleurs (l’ile Seguin est régulièrement évoquée dans les média comme potentiel point de chute ).  Un auditorium de grande taille tel qu’il n’a pas été fait à Broussais, justement, devrait être construit ainsi que l’extension tant attendue du conservatoire sur 1500m2. 
Dans les bâtiments déjà existants et qui devront être conservés, des résidences pour chercheurs, étudiants ainsi que des artistes seront créés. Ces résidences auront vocation à herberger pour des durées courtes (quelques mois) ces talents.
Les logements créés seront au nombre de 550, répartis entre logements sociaux (28%), logements intermédiaires pour classes moyennes (28%) , ces résidences pour chercheurs (env. 10%) et des logements en accession à la propriété. Les immeubles seront de hauteurs réparties entre 4 étages à 6 étages maximum afin de s’intégrer au mieux dans le quartier. Une proportion importante du foncier est également dévolue à la végétalisation du site. Enfin, la candidate a détaillé l’équilibre financier de l’opération représentant plus de 160 millions d’Euros avec un apport de la ville limité à une vingtaine de millions d’Euros, le reste étant financé par l’opération (ventes de logements notamment).   
Malgré le projet extrêmement détaillé (voir plan ci dessous), Nathalie Kosciusko-Morizet soulève elle-même un certain nombre de questions restant pendantes qui seront soumises à concertation et à reflexion : Après réhabilitation de la chapelle Ste Trinité celle ci sera t’elle destinée à des activités culturelles ou sera t’elle réclamée par un culte puisqu’elle est encore sacralisée? Les 550 nouveaux logements engendreront ils de nouveaux besoins notamment au niveau d’une école, en fonction des besoins des rues environnantes? Enfin, l’implantation des voies, notamment celles destinées aux piétons et cyclistes restera à préciser en fonction de l’implantation des bâtiments à construire.

Capture d’écran 2014-02-25 à 22.22.35.png

Projet pour St Vincent de Paul de Nathalie Kosciusko-Morizet 
 

10/02/2014

Rencontre autour de l'architecture

Capture d’écran 2014-02-10 à 21.49.15.pngL'association Monts 14 organise une réunion publique sur le thème de l’architecture d’aujourd’hui à Paris. Cette rencontre aura lieu le  13 février 2014 au Couvent des Franciscains au 7, rue Marie-Rose, dans le 14e
 de 19h à 21h.

L'association Monts 14 est, pour ceux qui ne la connaitraient pas encore, très active depuis d'une vingtaine d'année sur le thème de l'urbanisme et de la sauvegarde du patrimoine principalement dans notre arrondissement. 

"Cette rencontre devrait se passer en deux temps.
 Le premier portera sur les points de convergence dans l’analyse critique de la modernité contemporaine.
 Le second sera une quête des fondamentaux, comme il peut y en avoir en littérature (les mythes), en peinture (les tons, les proportions), en musique (les accords), mais en allant les chercher dans le passé (essentiellement l’époque de la Renaissance au XVe siècle) et avec la perspective de donner une nouvelle impulsion à la création architecturale.

Concrètement, depuis 2008, la Ville impose dans tous les projets immobiliers une modernité décevante, notamment dans le 14e. En réponse, comment un quartier raté des années 60 comme celui de la Porte de Vanves dans le 14e pourrait devenir un beau quartier, à la fois moderne et marqué d’une identité parisienne "

 

 

 

28/01/2014

Les riverains de St Vincent de Paul mobilisent les politiques

Le site de l’hôpital Saint Vincent de Paul, situé Avenue Denfert Rochereau dans le 14e arrondissement, promet d’être pour les prochaines années le lieu de toutes les attentions. En effet suite à la fermeture de l’hopital dont la dernière entité a été transférée en 2012, plus de 3 hectares de foncier se libèrent pour laisser place à un nouveau quartier. Toujours propriété de l’APHP, le site devrait être intégralement vendu à la mairie de Paris qui devrait élaborer un projet d’ensemble. Bien évidemment le projet variera fortement selon le résultat des élections municipales de mars prochain. 

Les riverains de Saint Vincent de Paul, mobilisés autour de la préservation d’un esprit de quartier, se sont regroupés dans une importante association qui a déjà à son actif la tenue de plusieurs réunions publiques. Suite à ces réunions, les candidats aux élections municipales ont été invités à formuler leurs projets pour le site. Les 3 principaux candidats seront d’ailleurs invités prochainement, le 6 février 2014 à partir de 18 h 30, à exprimer de façon publique leurs idées pour cette grande opération d'aménagement urbain. Il s’agira de Nathalie Kosciusko-Morizet, Célia Blauel et Carine Petit. Cette réunion se tiendra à l’Ecole Spéciale d’Architecture, face à la fondation Cartier, 254 vld Raspail. L’entrée sera cependant aux personnes déjà adhérentes ou à celles s’adhérant sur place le soir même.
 
Par ces actions les riverains montrent le souhait d’avoir une véritable concertation sur le devenir de leur environnement. C’est d’ailleurs ce type de concertation qui a manqué pour le projet du site de Broussais, comme le reconnaissent tous les intervenants sur le dossier, y compris la mairie du 14e. Pour St Vincent de Paul, cela concerne les nombreux aspects du site, comme par exemple l’extension nécessaire de la fondation Cartier, les services qui seront déployés sur le site mais surtout les différentes compositions des logements à venir : devra t’on par exemple y sur-concentrer des logements sociaux ou y ventiler de façon plus harmonieuse logements privés, logements intermédiaires pour les classes moyennes et logements sociaux.

Capture d’écran 2014-01-28 à 22.36.13.png

La Fondation Cartier vue depuis le site St Vincent de Paul

 

 

Capture d’écran 2014-01-28 à 22.45.07.png

Le site de St Vincent de Paul aujourd'hui, mélange de bâtiments hétéroclites et de nature 

 

à lire également : l'avenir incertain de la chapelle de la Trinité du site de St Vincent de Paul

16/01/2014

Le logement social dans le 14e: forte demande et création en trompe l'oeil

Alors que les difficultés pour se loger touchent la plupart des parisiens, arrêtons nous sur les chiffres du logement à Paris, et en particulier du logement social dans le 14e arrondissement.

Une demande de logement social toujours plus forte dans le 14e

Le nombre de demandeurs de logements sociaux dans le 14e est passé de 4450 demandeurs en 2002 à 5945 aujourd’hui, soit une augmentation de 33%. Cette forte augmentation peut être liée à la forte augmentation des prix constatée dans le 14e, mais aussi aux difficultés liées à la crise. Face à l’avantage que représente un logement social du fait, d’une part d’un loyer plus faible mais aussi d’un bail illimité, la demande ne peut qu’augmenter d’autant plus que ceux étant ainsi logés n’ont évidemment pas envie d’en partir: Le taux de rotation dans le 14e est donc désormais à seulement 2%, à comparer avec 15% dans le parc privé. Exprimé autrement, ce taux de rotation correspondrait à une durée de résidence dans un logement social de près de 50 ans tandis qu’on ne reste que 6 ans dans un logement avec un bailleur privé.  La pression sur le logement social est d’autant plus forte que 70% des parisiens seraient éligibles au logement social, ce qui n’est évidemment pas l’objectif du logement social destiné théoriquement aux plus déshérités…    

Capture d’écran 2014-01-15 à 22.52.51.png

La construction de logement social au plus bas historique

L’image communément admise sur la création de logement social est assez contraire à ce constat avec l’idée d’un effort sans précédent de construction de logements sociaux… discours à relativiser : Certes si le nombre de logements sociaux a augmenté, il convient de différencier plusieurs façons de créer du logement social: vient à l’esprit immédiatement la construction de logement social, mais ce n’est là qu’une part très faible de la "création" de logement social dans le 14e, puisque la plupart des logements sociaux créés le sont par des acquisitions de logements. Ceux ci passent alors du parc privé au parc social, voire d’un bailleur social à un autre en en modifiant le statut afin qu’ils rentrent dans les critères de logements sociaux tels que définis par la loi SRU ( Solidarité et Renouvellement Urbain, fixant un objectif de 20% puis 25% de logements sociaux selon certains critères). Ainsi, pour le 14e arrondissement, en effectuant le décompte minutieux des logements sociaux construits réellement ( parfois en rasant des logements existants auparavant, faute de foncier), seuls 333 logements sociaux familiaux ont été votés depuis 2001 et construits depuis. Ces nouveaux logements représentent sur l’arrondissement 0,3% des logements du 14e. Au delà de ces logements sociaux familiaux, d’autres logements sociaux ont été réalisés tels que des résidences relais (36), des EHPAD ou encore quelques logements étudiants (97), rentrant dans le décompte SRU. Voir tableau ci dessous. Il n’empêche, en comparant avec les Zac Didot ou Zac Montsouris, le bilan s’avère très faible comparé à la mandature 1995-2001. Les retards pris sur un certain nombre de dossiers ( Broussais , dont la vente a été réalisée en 1995 et qui n’a toujours pas livré de logements, ou encore Boulevard Jourdan) ne sont évidemment pas négligeables pour expliquer la faible quantité de logements construits. 

Capture d’écran 2014-01-15 à 23.54.44.png

Des acquisitions de logement occupés qui déséquilibrent le 14e

Ceci reste extrêmement éloigné du discours tenu sur le logement social à Paris, et pour cause: au delà de ces constructions, la grande majorité des créations de logements sociaux sont basés sur l’acquisition, parfois avec quelques réhabilitations, de logements déjà existants. Pire ceux ci sont dans la très grande majorité des cas (à 87%) déjà occupés par des locataires. Ainsi en 2007,  près de 1000 logements (notamment Rue Pauly, Rue Raymond Losserand et Square Auguste Renoir)  sont passés d’un statut de logements intermédiaires, non décomptés dans le logement social à logements sociaux au sens SRU. Pas de changement pour le locataire si ce n’est parfois des surloyers à payer. Rebelote en 2012 où 300 logements sont passés d’une filiale de la SNCF (ICF Novedis)  à … une autre filiale de la SNCF (ICF La Sablière) , mais cette fois ci dans les bons comptes de la loi SRU.    

Capture d’écran 2014-01-15 à 23.58.54.png

Ces acquisitions, destinées à atteindre les chiffres promis, ont malheureusement des inconvénients majeurs: outre le prix d’achat et le fait que ces logements soient déjà occupés, ils déséquilibrent plus encore la répartition du logement social dans le 14e. Les acquisitions d’ampleur sont effectivement concentrées dans le sud et l’ouest du 14ème arrondissement alors que ces quartiers y sont déjà composés de 80 jusqu’à 100 % de logement sociaux, comme le révèlent notre infographie ci dessous.

 

proportion de logements sociaux par quartier dans le 14e arrondissement de Paris

 

 

 

15/01/2014

Les 10km du 14e, c'est ce Week-end

Comme chaque année, l'épreuve sportive la plus courue du 14e arrondissement va faire parler d'elle.

Prévue ce dimanche 19 janvier, les 10 km du 14e se dérouleront sur un parcours localisé dans le 14e en effectuant 2 boucles allant de Montparnasse à la rue de l'abbé Carton, de la rue des plantes, à la rue de l'Ouest.

Cette course en est désormais à sa 31e édition et devrait voir s'affronter, dans la bonne humeur, pas moins de 2100 coureurs !

Si les inscriptions sont déjà closes, n'hésitez pas à venir sur le parcours encourager les participants .

 

 

 

course 10km du 14e

09/12/2013

Plus que 3 semaines pour s'inscrire sur les listes électorales

2014 , année électorale...

L'année prochaine auront lieu à deux échelons différents des élections importantes : en mars ( le 23 et 30) se tiendront les municipales puis les élections européennes  le dimanche 25 mai.

Pour ces élections, toute personne majeure française ou citoyen d'un pays de l'union européenne est en droit de s'inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre 2013.

Les électeurs déjà inscrits et n’ayant pas changé de domicile ou de résidence avant le 31 décembre n’ont aucune formalité à accomplir. Ils restent inscrits d’office.

En revanche, si vous avez déménagé depuis votre dernière inscription, vous devez vous réinscrire sur les listes électorales de votre nouveau domicile (y compris si vous avez déménagé dans le même arrondissement).

Si vous avez ou aurez 18 ans avant les élections, l’inscription sur les listes électorales est automatique dès lors que l’on atteint l’âge de 18 ans. Néanmoins, il est important de vérifier, auprès de la mairie et avant le 31 décembre, que votre inscription a bien été prise en compte. 

Pour beaucoup de parisiens, l'habitude reste souvent de voter dans leur ville d'origine ou dans celle de leur résidence secondaire. Pourtant les enjeux sont là où ils vivent, à Paris.

Plusieurs solutions pour s'inscrire en s'armant de ses justificatifs de domicile : se déplacer à la mairie du 14e, ou potentiellement plus simple sur internet: https://mdel.mon.service-public.fr/inscription-listes-electorales.html 


Un nombre d'inscrits dans le 14e qui évolue selon les enjeux électoraux :

Malgré une population relativement stable dans le 14eme arrondissement (134000 habitants en 2000, 138 0000 en 2010 ; +3,5%), le nombre d'électeurs a fortement augmenté, passant de 66000 à 80000 soit +21,2%. 

évolution électeurs inscrit paris 14eme