« Boulevard du Montparnasse, peur sur la ville | Page d'accueil | Raymond Losserand en question [2/2] »

20/01/2006

Raymond Losserand en question [1/2]

Suite à une première réunion de concertation, les aménagements de la rue Raymond Losserand se précisent. Cette rue entre désormais dans sa troisième phase d'aménagements, entre le boulevard Brune et la rue d'Alésia. Au niveau de la partie Ouest du 14e, l'entrée dans Paris depuis les boulevards des Maréchaux se fait actuellement principalement par quelques voies Général Leclerc (4 voies entrantes), Rue Didot (2 voies entrantes en sens uniques, mais dans les faits réduites à une seule voie) et Raymond Losserand. Cette dernière présente une voie double sens, avant de se retrouver en double voie sens unique pour se déverser dans la rue d'Alésia. Le nombre de véhicules par heure est de 570/heure en heures pleines, soit environ 1 toutes les 6 secondes.

Plus qu'un réaménagement, le terme à utiliser est recalibrage. L'objectif premier est donc le rétrécissement de cette voie pour les véhicules motorisés, conformément à la politique de voirie engagée et prônée par le Plan de Déplacement.


Des trottoirs élargis

L'élargissement du trottoir, espace civilisé s'il en est, est un des points mis en avant dans ce recalibrage. Sont particulièrement visés les trottoirs situés au nord de l'Hôpital Saint Joseph puisque ceux situés plus au sud sont déjà d'une largeur suffisante. Plusieurs photos, dévoilées par Genevieve Bellanger, font effectivement apparaître des congestions subites de piétons (on imagine aisément le photographe dans l'attente du moment opportun), avec notamment des gênes pour les personnes à mobilité réduites. Cela ne prêterait évidemment pas à sourire, si la congestion du trottoir n'était pas liée à l'utilisation du trottoir par des pots de fleur ... cheval de bataille de notre adjointe à la voirie qui milite pour la promotion du pot de fleur sur nos trottoirs. A l'instar de la partie nord et de nombreux autres trottoirs dans Paris, ce trottoir gagné sera néanmoins obéré d'un espace conséquent puisqu'on devrait voir pousser ces potelets, petit poteaux disgracieux, qui bien que permettant une impression d'espace supplémentaire, ne permettent pas pour autant une amélioration des déplacements.


Super, une piste cyclable, mais pour quoi faire ?
La modification essentielle consiste en l'apparition d'une piste cyclable. Les options envisageables sont axées soit sur une piste cyclable simple, soit sur une piste cyclable 3 voies. Bien évidemment, et en tant que cyclistes, on peut se réjouir de voir apparaître une piste cyclable. Reste à savoir l'objectif de cette piste cyclable. Pour quel trajet ? Pourquoi 3 voies? Pourquoi ne pas mettre en place des bandes cyclables, par marquage au sol, de façon moins dispendieuse et moins coûteuse en terme d'espace de voirie? Rappelons que le réaménagement de la partie nord n'intègre pas de piste cyclable. Un projet cohérent aurait alors été de mettre une piste cyclable sur l'ensemble de la rue pour constituer un axe vélo Nord/Sud. Plusieurs réponses peuvent être trouvées à ces questions, mais font apparaître quelques incohérences:
La partie Nord de la rue est certainement trop étroite pour permettre la création d'une piste, cela aurait été au détriment des trottoirs. La partie sud beaucoup plus large le permet, mais en réduisant la route à une seule voie de circulation. Accueillir une piste semble donc plus être le fruit d'une mathématique sur les largeurs disponibles qu'une réflexion d'ensemble sur le déplacement à vélo. Le trajet, s'il ne permet pas de créer un axe vélo Nord/Sud, pourrait permettre de rejoindre la future piste cyclable connexe au tramway avec la voie du bus 62. Mais la rue Vercingétorix qui est juste parallèle à Raymond Losserand dispose déjà d'une piste cyclable 2 voies. Cette piste, qui existe depuis de nombreuses années et qui fait partie intégrante de la Coulée Verte, est sans conteste mieux adaptée à cet effet, puisqu'elle constitue un axe important pour les vélos (elle permet depuis Montparnasse de traverser le 92 et d'aller jusqu'à Massy-91 !) Pourquoi ne pas améliorer les connexions de cette piste-ci avec la future piste du tramway?